Les incohérences de l'offre mutualisée OVH

OVHC'est en voulant rationaliser mes offres et me doter de plus de services que je me suis immergé dans les options proposées par OVH.

Client de longue date de l'hébergeur devenu en une décennie n°1 en Europe, plutôt habitué aux dédiés qu'aux mutualisés, je disposais deux offres Perso ainsi que deux autres offres obsolètes (mais ô combien pratiques) : des Start1G (1 Go d'espace disque, une base MySQL et un compte POP/IMAP).

J'ai donc fait un petit tableau récapitulatif de mes différents sites, de leurs ressources et de leurs tarifs :

Calcul coût services hosting mutu Perso OVH

L'objectif était de me donner d'une part un peu plus de souplesse avec plus de bases de données pour le développement de nouveaux projets personnels (voire plus de services, comme un accès SSH) et de diminuer les coûts en mutualisant les hébergements.

En optant pour l'offre directement supérieure au plan Perso, c'est-à-dire l'offre Pro, afin de rester dans une gamme de prix approchant, j'obtenais le tableau ci-dessous :

Calcul coût services hosting mutu Pro OVH

La migration, bien que m'ouvrant à des bases MySQL plus larges et disposant de plus de ressources (notamment pour le SQL Pro), je suis au final perdant sur plusieurs plans : le prix, la libération de nouvelles bases (j'en obtiens le même nombre) et le nombre de MX disponibles.

En effet, le mutlidomaine chez OVH ne permet pas la prise en charge de l'hébergement de plusieurs MX sur votre offre Pro, Business ou même Premium. Vous aurez donc droit à 100 voire 1000 comptes POP ou IMAP mais sur un seul et unique nom de domaine. Bref, on aurait pu doubler ce chiffre très théorique (sans parler de la gestion de 1000 comptes POP et leurs alias dans un Manager OVH assez peu fonctionnel).

Afin de bénéficier de MX pour l'offre Pro, je vais donc avoir besoin d'y ajouter un Mail Plan (via le Manager, cette offre n'est plus directement accessible sur le site d'OVH).

Facturé 5 € HT par an une fois pour toutes pour 5+1 comptes POP/IMAP, cette option n'ouvre cependant pas aux comptes de 2 Go. Il faudra débourser un supplément de 12 € HT par an (soit un total de 17 € pour la première année) afin de bénéficier de 5 comptes de 25 Go. Alors que d'un autre côté, le Start10M vous offre gratuitement 1+1 comptes POP/IMAP de... 25 Go !

Enfin, le plan Pro (et au-delà) n'offre qu'un seul domaine gratuit (les anciens freedom) ce qui fait une vraie différence entre deux plan Perso vs un plan Pro.

L'autre solution aurait été d'ajouter des bases SQL à mes offres actuelles (sur un de mes plan Perso par exemple), mais à 36 € HT par an pour 5 bases de 100 Mo (ou une de 400 Mo), cela me revient plus cher à l'année que le plan lui-même. Mais il aurait tout de même fallu ajouter des MX.

Le premier prix de l'hébergement dédié

J'ai aussi établi un comparatif avec le premier prix en matière d'hébergement dédié, à savoir le vKS Small. Bien qu'on ne parle plus de la même architecture ni de la même disponibilité (pas de sauvegarde ni de redondance, la mise en place des services et leur maintenance étant à la charge du client, pas de distribution prête à l'emploi, etc.), on reste dans la même gamme de prix pour - théoriquement - plus de possibilités.

Cependant, cette offre va disparaître pour devenir la nouvelle gamme VPS à la tarification encore inconnue.

Calcul coût services hosting vKS OVH

Enfin, les très faibles capacités disque du vKS Small ou même Medium sont rédhibitoires pour une exploitation courante (transposition des 100 Go d'espace disque de mon plan Perso, amélioration des quotas des e-mails, etc.) sans parler de l'absence totale de backup (que l'offre Kimsufi classique a elle aussi perdu).

Le problème des quotas

Justement : les quotas sont bien un des gros problèmes de l'offre actuelle en matière d'e-mail.

Ceux-ci ont bénéficié il y a quelques années d'un passage à 2 Go après avoir été bloqués à 25 Mo, mais depuis l'offre n'a pas été revue. A côté, OVH pousse très fort sa gamme sous Exchange qui voit son quota disque aller jusqu'à 25 Go (j'ai même cru voir passer une annonce évoquant 50 Go).

A l'heure où les services gratuits comme Gmail annoncent 10 Go d'espace disque, les utilisations qui sont faites de leurs messageries par les internautes montrent rapidement les limites d'une offre « bloquée » à 2 Go.

Quand on pose le problème au support d'OVH, on obtient ce genre de réponse :

Passez sous Exchange, Hosted E-mail ou sur serveur dédié.

Passer sous Exchange fait d'une part exploser le budget uniquement pour les e-mails, modifie totalement les habitudes (adieu webmail Roundcub, Thunderbird, etc.) sans parler des contraintes du format propriétaire de Microsoft (combien de PST traînent sur mes disques de sauvegarde sans que je puisse les exploiter, faute de licence Outlook ?).

Hosted E-mail qui semble(ait) un produit très intéressant, est toujours en développement depuis de nombreux mois sans qu'une idée de sa date de disponibilité, de la clientèle visée ou même de sa grille tarifaire ne soient données. Quand on connaît les déboires du récent hubiC, trop souvent en panne et ne disposant pas des fonctions basiques d'un service de stockage dans le Cloud, j'aurai beaucoup de mal à migrer mes gigas d'e-mails sur une offre ayant aussi peu d'ancienneté. A noter que la page de présentation de ce produit n'existe plus sur le site d'OVH (la bêta venant de s'achever).

Enfin, un serveur dédié en matière de tarification et de charge de travail est sans comparaison avec une offre mutualisée. Et comme les tableaux le montrent, on ne bénéficie plus d'aucun freedom.

Pas d'anti-spam non plus

Dernier aspect négligé par OVH et pourtant qui alourdit considérablement les coûts en matière d'hébergement d'e-mails : avoir un filtre anti-spam digne de ce nom.

Lorsque votre domaine a une certaine ancienneté, il est impératif de filtrer les e-mails pour ne pas être submergé de spam. La solution proposée par OVH étant loin d'être satisfaisante, il sera nécessaire de lui adjoindre un service de filtrage externe des e-mails entrants.

Pour ma part, je passe par les services de la société Protecmail qui, s'ils me donnent satisfaction à 100%, correspondent moins à un usage mono-domaine mono-compte e-mail avec petite volumétrie compte tenu de sa tarification (comptez 59,98 € HT par an, soit deux plan Perso chez OVH).

D'autres problèmes rédhibitoires

On notera aussi le problème du filtrage silencieux des e-mails chez OVH déjà traité sur ce blog, de problèmes de hard bounce sur certains forwards ou la disparition du catch all, même en option payante et l'impossibilité de passer le quota d'un compte postmaster en catch all à plus de 25 Mo.

Pour autant, mes MX sont déjà filtrés par Protecmail (OVH est donc déchargé de ce travail que je suis pourtant prêt à payer) et le catch all ne ramène quasiment aucun spam, les pratiques des spammeurs semblent en effet avoir bien évolué dans ce domaine (aspiration des données du whois et envoi immédiat de spam malgré OwO, par exemple).

De nouvelles offres & options attendues

OVH devrait revoir ses offres en y intégrant les éléments suivants :

Pour la partie e-mail :

  • Une offre spécialisée dans l'hébergement d'e-mails, de la mono adresse e-mail au multicompte avec un meilleur traitement des files d'attente et des bounces, adresse IP dédiée, etc. (l'offre Hosted E-mail).
  • Le retour de l'option catch all.
  • Des quotas jusqu'à 25 Go par compte, y compris pour le postmaster en catch all.
  • Un véritable service anti-spam, et pourquoi pas en collaboration avec Protecmail ?
  • La différenciation entre alias et forward au niveau du filtrage externe (ou plus de filtrage pour Hosted E-mail).
  • La possibilité d'utiliser ses comptes POP/IMAP libres afin de procéder à des sauvegardes automatisées.

Pour la partie Web :

  • Une offre dédiée aux développeurs Web afin de leur apporter une plateforme de développement abordable, entre la phase de conception et la phase de lancement d'un projet (et leur proposer ensuite des migrations « en un clic » comme dirait Octave, à tarif préférentiel vers les offres classiques une fois le projet lancé).
  • Une plus grande modularité des offres mutualisées : choix du nombre de bases, de l'espace disque, des MX, voire de la puissance de calcul, etc. (convergence entre les offres VPS et mutualisées).
  • De meilleures performances avec certains CMS de e-commerce.

MAJ au 7 novembre : D'après le fondateur et directeur technique d'OVH qui réagissait à un de mes tweets, la possibilité de passer un compte POP/IMAP mutualisé à 25 Go de quota aurait été mise en production il y a déjà 6 mois, mais n'est toujours pas disponible. J'attends une réponse du support commercial de la société à ce sujet.

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Vie privée

Vers plus de protection de nos données

Deux annonces sont tombées coup sur coup qui vont dans le sens d'un renforcement de la protection des données personnelles : la gratuité de la liste rouge signant la fin de Pacitel et un renforcement de la loi Informatique et libertés.

Lire la suite

adblock-plus.jpg

Adblock Plus et les régies publicitaires

Billet-réponse au débat qui a opposé Kai Recke, responsable juridique d'Eyeo, éditeur d'Adblock Plus et Cyril Zimmermann, président d'Hi-Media et à l'article écrit par Frédéric Montagnon, fondateur de Secret Media.

Lire la suite