Rinkoo, J'aime la mode et les autres

Copyright Fotolia

Si vous suivez les chroniques de ce blog, vous êtes probablement familiarisés avec les techniques des spammeurs. L'une d'entre elles consiste à racheter de vieilles bases de données et d'y inscrire les adresses à toutes sortes de programmes aux noms colorés.

Sept millions d'adresses + 1

J'aime la mode est heureux de vous accueillir parmi ses membres privilèges.

C'est aujourd'hui au tour de Rinkoo, éditrice de ce programme, de procéder à ces inscriptions d'office sous couvert d'un consentement qui aurait été donné par l'internaute.

Petite SAS au capital de 1000 euros créée en 2013, elle annonce être une grande spécialiste de la publicité mobile disposant d'une base de pas moins de 7 000 000 d'e-mails mobiles, selon les informations disponibles sur son site.

J'ai donc reçu comme à l'accoutumé un e-mail m'indiquant que j'étais d'office abonné au programme « J'aime La mode com ».

Le domaine en question, jaime-la-mode.com, est déposé et hébergé chez OVH :

Registrant:
  Rinkoo SAS
  Heyman Alexandre
  231 rue Saint Honoré
  Paris, 75001
  FR
  +33.689424633

Aucune mention légale pourtant obligatoire n'est présente sur le site. La base de données serait quant à elle déclarée à la CNIL sous le n°1855994.

Des philanthropes de l'e-mailing

L'équipe éditoriale (sic) du « site » ou programme J'aime la mode qui je cite sélectionne « dans la joie et la bonne humeur la crème de la crème des bons plans du moment » rien que pour vous heureux veinards, ne touche bien sûr par d'argent :

Aucun membre de l'équipe ne reçoit d'argent pour les offres proposées.

Je vais donc recevoir tous les jours directement dans ma boîte aux lettres (je vous passe les fautes) « les meilleures offres sélectionnées et testées par notre rédaction » constituée de quatre garçons qui se trouvent être aussi les éditorialistes du site Oh Appli Day (une newsletter dédiée aux applications mobiles qui n'est pas sans rappeler Application du jour) et les gérants de la SAS Rinkoo, à savoir MM. Vincent C., Benoit F.-R., Alexandre H. et Ugo P. selon Societe.com.

Cette attention vient du fait que j'aurais accepté de recevoir les offres commerciales de leur partenaire. Lequel ? Quand ? Comment ? Les mystères de l'opt-in partenaire, le vide législatif et l'absence totale de traçabilité permettent la mise en place rapide de bases virales impossibles à stopper.

Et de créer autant de programmes qu'on souhaite louer ces adresses ou y router du spam financé par l'affiliation.

Multiplication de noms et programmes

J'aime la mode est adossé au site du même nom ou plutôt un semblant de site : une page constituée de quelques liens externes sur la thématique de la mode. Je suis donc abonné d'office au programme J'aime la mode dans le cadre de la newsletter Oh-Appliday.com par la société Rinkoo dont un des fondateurs est aussi le créateur de Digital ROI Factory.

Capture d'écran du site Oh Appli Day

Mais ce programme n'est pas seul : en plus du site Oh Appli Day, on trouve aussi Jules et Zoé ou encore Alphonse et Lucie...

Vous n'aimez pas ces prénoms ? Pas de problème, on peut vous proposer Tom et Julie, domaine qui sert aussi au tracking des ouvertures et des clics des e-mails. Tous ces sites semblent basés sur le même template.

Noms domaines utilisés

Pour finir, voici la liste des noms de domaine utilisés par ces différents programmes, tous déposés chez OVH qui se fait malgré lui complice de ces pratiques marketing d'un autre temps :

  • jaime-la-mode.com
  • rinkoo.fr
  • julesetzoe.com
  • alphonseetlucie.com
  • tometjulie.com
  • oh-appliday.com
  • fandepotins.com

A noter que le nom de domaine tometjulie.com a été déposé au nom de la « société » de gamification Byzon Media dont les prénoms des membres ne vous sont plus inconnus.

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Capture d'écran du site Promo-Shopping, copyright Net Lead, tous droits réservés

Spammé par Net Lead via Assurland

Net Lead fait son entrée dans le Hall of Spam à travers le site Assurland et le prestataire A7 Emailing, qui aura fait « fuiter » une adresse e-mail.

Lire la suite

Capture d'écran du site Advertise Me, tous droits réservés

Advertise Me, fournisseur de FENAREF

Une nouvelle fois le tandem société d'affiliation marketing/spammeur permet l'envoi massif de courriels non sollicités. Une nouvelle fois des acteurs bien connus sont identifiés.

Lire la suite