GetVega : un comparateur d'offres d'un nouveau genre

Détail de la page d'accueil de GetVega

Comment qualifier les besoins d'un internaute ?

Un de nombreux axes de réflexion étudiés lorsque je travaillais au développement du projet ZéroThune était la qualification des besoins des internautes. Pour faire simple : qu'est-ce que mon futur client est sur le point d'acheter ou sur quoi se renseigne-t-il ? Il était alors question de procéder à la qualification d'un internaute avant de pouvoir lui proposer des offres adaptées. Mais adaptées à un profil socio-démographique plutôt qu'à ses véritables attentes en tant que consommateur.

Un système plus efficace et réactif reposerait sur une qualification des besoins à instant T par l'internaute et non plus à travers son profil socio-démographique, que la marque doit alors rendre compatible avec ce qu'elle estime être les critères de sa cible.

Ne plus faire de l'agrégation de catalogues de produits

GetVega apporte un élément de réponse à la très problématique mise en place d'un tel service, extrêmement laborieux car il faudrait éditer des masses de données afin de qualifier tous les produits et ainsi en faire des critères de sélection...

Pour résoudre cette équation, GetVega fait exactement l'inverse : les données sont puisées par l'internaute sur les sites qu'il visite (par exemple un site de vente en ligne de motos sur lequel un modèle lui plaît) grâce à un petit grabber. Il créé une fiche qui pourra être ensuite comparée à d'autres fiches créées et collectées par l'internaute (voire d'autres internautes).

Mais l'idée la plus intéressante à mon sens derrière ce système et que d'autres marques pourraient proposer à cet internaute, qui aura peut-être comparé seulement deux ou trois produits (mais qui aura alors bien qualifié sa demande), ses propres produits : une marque concurrente, du cross-selling, du up-selling, etc.

Comme le signale TechCrunch dans son dernier billet, je pense que la technologie développée par cette équipe à un bel avenir en B2B plutôt qu'en B2C.

Preuve du potentiel d'un tel produit, la société a levé la somme astronomique de 20 millions d'euros. Un projet à suivre, donc !

Mise à jour : La levée de fond (ou son montant exact) n'est qu'une rumeur. Merci à Clément et Mathieu de me l'avoir signalé !

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Vie privée

Vers plus de protection de nos données

Deux annonces sont tombées coup sur coup qui vont dans le sens d'un renforcement de la protection des données personnelles : la gratuité de la liste rouge signant la fin de Pacitel et un renforcement de la loi Informatique et libertés.

Lire la suite

adblock-plus.jpg

Adblock Plus et les régies publicitaires

Billet-réponse au débat qui a opposé Kai Recke, responsable juridique d'Eyeo, éditeur d'Adblock Plus et Cyril Zimmermann, président d'Hi-Media et à l'article écrit par Frédéric Montagnon, fondateur de Secret Media.

Lire la suite