Le retour de l'opt-in partenaires

Spam Application du jour

J'évoquais notamment le fait que les identités, les noms commerciaux ou les noms de domaine sont généralement multipliés et génèrent pour l'internaute qui reçoit ces publicités, une grande confusion à la fois sur l'origine et la nature de ces envois et au final le sentiment (à tord) d'avoir été « spammé ».

Un nom commercial différent...

Le nouvel e-mail reçu ne contient toujours aucune mention légale ni identité de l'expéditeur, si ce n'est qu'il indique dans les liens ou le code source les noms de domaine utilisés (applicationdujour-news.com et adj-news.com) et bien sûr le nom commercial « Application du Jour », un service (que je ne connais pas et auquel je ne me suis pas abonné) qui vous propose de découvrir une sélection d'applications mobiles et qui aurait réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 1,5 millions d'euros.

Il n'est plus du tout fait référence au programme Distraction & Cie, animé par la société Arthur Media Group. Pourtant, le whois des deux noms de domaine me donne rigoureusement le même résultat qu'avec sport-mail.fr, erreur typographique dans le patronyme et mauvais numéro de téléphone compris.

Ce courriel publicitaire - reçu bien qu'ayant maintes fois manifesté mon désir de ne plus recevoir de sollicitations d'autres programmes de cette holding - m'invite à « découvrez (une) sélection d'app mobiles gratuites ». Le site Application du jour doit peut-être être un client d'Arthur Media Group ? Tous comme le sont Hyperassure.com, Jeux.com, Libération, BNP Paribas et d'autres annonceurs plus obscurs.

...mais toujours le même expéditeur

Cependant, en creusant du côté de Welcome Media, l'éditeur de ce site, nous trouvons une nouvelle fois le 11 rue Farcot à Saint-Ouen et les mêmes dirigeants.

A aucun moment la société qui a collecté mon adresse e-mail (en réalité ici rachetée) n'indique clairement ou même indirectement son identité. Seul un lien de « désinscription » (il y a donc un processus de désinscription par programme et non un seul et unique pour tout le groupe) est présent dans l'e-mail.

Les CGU du site Application du jour peuvent paraître en totale contradiction avec l'utilisation qui est faite de mes données personnelles, puisqu'elles interdisent la communications d'informations personnelles à des tiers. Mais ne leur ayant jamais communiqué de données et n'étant donc pas « membre » de ce site (qui plus est propriété d'Arthur Media Group), elles ne peuvent s'appliquer à l'adresse e-mail rachetée par la holding du groupe et qui semble aujourd'hui descendre toutes les sociétés qui en font partie. Il s'agit là d'une nouvelle contradiction de la loi censée protéger l'internaute mais permet pourtant de tels « abus ».

Cette fois, l'e-mailing a été routé par la société française Splio.

On se rend donc compte de la relative difficulté à sortir de la boucle de l'opt-in partenaires dans certaines situations comme celle-ci et de la trop grande liberté que la LCEN offre à la prospection publicitaire dans le cadre de ce fameux consentement de l'internaute (consentement parfois obtenu après incentive).

Je pense que je n'ai pas fini de découvrir l'ampleur des sites et de sociétés de ce groupe.

MAJ au 24/06 : il n'aura fallu attendre que quelques jours pour recevoir un nouveau courriel publicitaire de ce groupe, cette fois pour la société my-art.com, qui semble aussi propriété d'Arthur Media Group car domiciliée à la même adresse qu'Application du Jour ou Distraction & Cie.

Un article sur my-art est disponible sur FrenchWeb.fr. Notez que l'e-mailing est là encore poussé par Splio.

MAJ au 22/08 : après avoir été amicalement contacté par l'un des fondateurs qui m'a rassuré sur la méthode de collecte de mon adresse e-mail, j'ai retiré puis amendé et re-publié mes deux billets afin de faire disparaitre les noms des dirigeants et les qualificatifs de spam qui me semblent exagérés. Enfin, j'ai reçu une nouvelle vague d'e-mails publicitaires de Welcome Media sous la forme d'une newsletter pour NRJ.

A ce jour, j'ai reçu une quarantaine d'e-mails du groupe, ne m'étant désabonné que du programme D et C, en majorité au profit de NRJ (17 e-mails), my-art.com (8 e-mails) et Application du Jour (7 e-mails).

MAJ au 31/08 : bien que désinscrit de la « base » Distraction & Cie, je reçois de nouveaux leurs messages depuis quelques jours. Enfin, le site www.distraction-et-cie.com qui était le seul à donner quelques informations sur ce programme, a été fermé depuis.

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Capture d'écran du site Promo-Shopping, copyright Net Lead, tous droits réservés

Spammé par Net Lead via Assurland

Net Lead fait son entrée dans le Hall of Spam à travers le site Assurland et le prestataire A7 Emailing, qui aura fait « fuiter » une adresse e-mail.

Lire la suite

Capture d'écran du site Advertise Me, tous droits réservés

Advertise Me, fournisseur de FENAREF

Une nouvelle fois le tandem société d'affiliation marketing/spammeur permet l'envoi massif de courriels non sollicités. Une nouvelle fois des acteurs bien connus sont identifiés.

Lire la suite