Spam : le bal des récidivistes

Le retour d'Au nom de la rose

Ce Vépéciste suit un drôle de cycle dont j'ai du mal à comprendre la règle, mais c'est la deuxième fois que sa newsletter m'est subitement renvoyée.

Client jusqu'en 2007, date de ma dernière commande, j'avais décoché les cases qui vont bien, sauf une dernière (dont je subodore l'apparition entre la date de création du compte et celui des newsletters du Club d'Au nom de la rose... Après cet ultime désabonnement en mai 2010, j'ai eu le plaisir d'être de nouveau bombardé le 18 février dernier.

Préférences abonnement Club Au nom de la rose

D'abord un tout premier e-mail du Club, bien entendu, puis 6 autres newsletters spams. Je suis bon pour un 3 ou 4ème désabonnement, malgré un réglage d'opt-in qui n'a pas bougé.

Cette pratique marketing (assez courante malheureusement) totalement contre-productive qui consiste à systématiquement réabonner d'anciens clients au bout d'un certain laps temps m'énerve au plus haut point. :'(

Au bon souvenir de Wantuno

Logo AigleFeu la société Wantuno est une vieille connaissance de ce blog. Sa disparition en 2007 a entraîné la dilapidation des adresses e-mail (voire plus) de ses membres.

C'est donc régulièrement que je reçois du spam sur mon adresse Wantuno, comme celui de la semaine dernière envoyé au nom d'Aigle par Arvato qui pêche donc ses adresses e-mail en eaux troubles (à moins que son client ait lui-même pêché).

Le plus drôle est à venir : le nom de la campagne marketing d'Aigle s'appelle Aigle vous écoute (sic) et a pour but, je cite :

Pour faire évoluer notre relation (...)

C'est tout à fait réussi ;-)

Ne m'appelez plus Palais des marques

Plus vicieux. Je reçois du spam sur l'adresse e-mail de mon compte Palais des marques (où l'opt-in partenaires est bien réglé sur 0). Or cet e-mail est envoyé de la part d'e-shoppeuses pour le compte de plusieurs marques (dont les messages sont à destination de la gente féminine - on appréciera au passage la grande qualité du ciblage).

Or, e-shoppeuses est un programme de feu 24heures.fr, anciennement grand concurrent de vente-privee.com. Donc occupant le même créneau que Palais des marques... Étrange coïncidence. e-shoppeuses est un service purement marketing. Les adresses e-mail des membres de Palais des marques auraient-elles finies dans l'escarcelle de 24heures.fr/e-shoppeuses ? C'est bien possible si l'on en croit ce billet peu élogieux sur les pratiques de ce site...

Auchandirect et l'envoi préventif

Que dire aussi de Auchandirect dont la seule et unique commande remonte à 2007 et qui subitement a décidé de m'abonner à sa lettre d'information ?

Pourtant mes préférences n'ont jamais changé au sein de l'espace client. Encore un exemple de base d'e-mailing totalement découplée du front-end. Depuis le 30 septembre 2010, ce n'est pas moins de 15 spams qui m'ont été envoyés.

Préférences abonnement Club Auchandirect.fr

Et il faudra de nouveau cliquer sur le lien de désinscription pour mettre temporairement en conformité la base d'envoi avec les préférences de mon compte client...

Spartoo partout

Plus drôle, Spartoo m'a adressé coup sur coup deux e-mails : le premier en italien et le second en... espagnol ! :-D Je ne suis bien sûr ni client ni abonné à une quelconque newsletter de ce marchand en ligne.

Bref, un florilège de ce qu'il ne faut exactement pas faire. Alors voici quelques petits conseils :

  • Respectez les préférences de vos clients en matière de réception d'e-mails (newsletters, offres partenaires, etc.).
  • Si vous passez par un autre routeur, assurez-vous que le suivi des désabonnements est bien fait d'un envoi à l'autre, même ancien.
  • Vous changez radicalement d'activité ? Demandez à ceux qui ont cru en votre précédent modèle s'ils sont toujours prêts à recevoir vos e-mails.
  • Ne rachetez pas n'importes quelles bases de données !
Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Capture d'écran du site Promo-Shopping, copyright Net Lead, tous droits réservés

Spammé par Net Lead via Assurland

Net Lead fait son entrée dans le Hall of Spam à travers le site Assurland et le prestataire A7 Emailing, qui aura fait « fuiter » une adresse e-mail.

Lire la suite

Capture d'écran du site Advertise Me, tous droits réservés

Advertise Me, fournisseur de FENAREF

Une nouvelle fois le tandem société d'affiliation marketing/spammeur permet l'envoi massif de courriels non sollicités. Une nouvelle fois des acteurs bien connus sont identifiés.

Lire la suite