Quand Wikio s'emmêle les pinceaux

wikio.jpgWikio est donc devenu Ebuzzing, se consacrant par la même occasion au marché du B2B. L'URL Wikio.fr n'a pour autant pas été abandonnée, puisqu'elle affiche maintenant un portail B2C dédié au shopping.

Au programme : comparateur de prix, codes promotionnels et avis de consommateurs... (à noter que ce service existait déjà avant la fermeture de Wikio, ndla)

Hélas, l'exploitation commerciale de Wikio.fr ne s'est pas arrêtée à cette initiative.

Utilisateur occasionnel (et très satisfait) des services de Wikio pour les besoins de mes blogs, j'étais comme de nombreux internautes inscrit sur cette plateforme jusqu'à sa fermeture, fin novembre 2011.

« Bienvenue dans le programme »

Trois mois quasiment jour pour jour après cette fermeture, je reçois un e-mail commercial poussé sur l'adresse dédiée au service Wikio par une certaine « Sandrine » pour le compte d'un service que je ne connaissais pas, Conso One. On remarquera que la charte graphique de ce site est proche de celle de Wikio.

Vous recevez ce message car vous êtes inscrit sur Wikioshopping.

Cet e-mail m'annonce qu'étant inscrit sur Wikioshopping (qui n'existait pas avant la fermeture de Wikio), je vais bénéficier « d'économies sur tout, recevoir des échantillons et obtenir des cadeaux » grâce à des programmes marketing comme Conso One, Gagner cadeaux et Idées Promo (cités dans l'e-mail de bienvenue).

L'inscription (c'est-à-dire l'utilisation de mes données personnelles) est en opt-out : je n'ai pas choisi de m'y inscrire, mais je peux « quitter » le programme dont on a du mal à comprendre qui en bénéficie en fin de chaîne. Uniquement Conso One ou bien les deux autres programmes cités ? Et qui sont ces sociétés ?

Remonter un problème (ou la boucle de dénégation)

Lorsque l'on remonte un problème lié à un spam présumé d'un annonceur, il est généralement commun de passer par différentes étapes dont les réponses pourraient être schématisées comme suit :

  1. Vous pouvez vous désabonner à tout moment dans le lien présent dans l'e-mail : se désabonner d'un envoi non-sollicité ? :-x
  2. Votre adresse est bien en opt-in partenaires, lisez nos CGU.
  3. On est désolé, il s'est produit une « erreur » humaine/technique (rayez la mention inutile).

Avec la variante : merci de nous envoyer la source du spam pour étude par nos équipes techniques qui généralement équivaut à un envoi direct vers /dev/null.

Combien de fois m'a-t-on fait le coup ? Je ne les compte plus... :-(

Ebuzzing/Wikio n'a malheureusement pas manqué à la règle, comme le montrent ces échanges sur Twitter (mais ils ont toujours répondu à mes tweets).

tweets-wikio-ebuzzing_01.jpg

Première étape donc, ne pas s'intéresser à la plainte et se rabattre sur le fameux lien de désinscription.

tweets-wikio-ebuzzing_02.jpg

Face à l'insistance de l'emmerdeur de l'internaute, lui annoncer que ses données personnelles, lors de son inscription, étaient automatiquement en opt-in partenaires.

tweets-wikio-ebuzzing_03.jpg

Problème, les fameuses CGU (qui semblent dater de 2006) toujours présentes sur Wikio Shopping (Wikio.fr) ne mentionnent absolument pas ce fait, qui au passage n'est pas tout à fait conforme à la législation française, cet accord ne pouvant être tacite (i.e. caché dans un document de plusieurs pages et non présenté sous la forme d'une case à cocher) et doit être révocable à tout moment, ce qui ne semble plus possible puisque les comptes personnels Wikio.fr sont inaccessibles depuis la fin du mois de novembre 2011.

tweets-wikio-ebuzzing_04.jpg

Donc la base a bien été transférée sous prétexte de ce fameux accord donné par l'internaute lors de son inscription (processus qu'il m'est impossible de vérifier puisque le service n'existe plus).

L'activité n'est plus du tout la même, mais Ebuzzing a estimé qu'elle pouvait exploiter ces données à d'autres fins que celles initialement prévues, sans en informer ses ex-membres. Dont acte.

tweets-wikio-ebuzzing_05.jpg

A force d'insister, j'obtiens tout de même le fin mot de l'histoire (de Wikio d'ailleurs, et non plus de Ebuzzing). Il s'agissait donc d'un bête cafouillage technique (l'équivalent du coup de la panne dans le monde du e-maketing). :-)

Mais aucune mesure de prise ?

Le problème a été remonté aux équipes de Ebuzzing depuis le 22 février, Wikio a finalement trouvé l'origine du problème et l'a très aimablement partagée avec moi le 28 février dernier, mais il faudrait maintenant que les envois cessent.

Pas seulement à ma seule attention, mais aussi pour tous ceux qui, comme moi, étaient inscrits sur Wikio.fr afin d'y promouvoir leurs blogs et reçoivent du spam en lègue.

A ce jour, j'ai reçu plusieurs courriers indésirables :

  • de Conso One (2 e-mails, dont deux fois celui de bienvenue),
  • de PhotoBox (meec7.com),
  • un message de « Lidy Coquine » sous forme de faux e-mail Facebook via le domaine meec7.com qui renvoie vers l'étrange et minimaliste site www.mes-economies.net,
  • et un dernier pour un service de voyance (reçu le 2 mars) toujours poussé par Conso One.

On remarquera encore une fois l'étrange similitude des mentions légales des sites Conso One (visibles ici) et Mes-economies.net (disponibles ici). Aucune adresse postale, numéro d'inscription au RCS, adresse de l'hébergeur n'y sont présents, seul le numéro de dossier CNIL est mentionné.

A noter que l'on parlait déjà de Conso One en 2010 sur ce blog.

A qui mes données personnelles ont-elles été cédées ? La question reste entière.

MAJ au 4 mars : Les envois continuent donc avec deux autres annonceurs : Le Figaro.fr Madame par « Meec7 » et Zalando par « Conso One ».

Je suis maintenant pratiquement certain que ces deux programmes marketing sont animés par la société dirigée par Nathalie Quinette, Predictys S.A.S. dont le siège se trouverait à Grenoble.

Ce serait donc à cette entreprise qui « monétise les bases de données » [et diffuse] votre offre à un public ultra ciblé » selon l'argumentaire de leur site, qu'auraient été cédées mes données personnelles.

Enfin, le numéro de déclaration CNIL de Conso One est identique à celui indiqué sur le site Predictys.fr (1338761).

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Capture d'écran du site Promo-Shopping, copyright Net Lead, tous droits réservés

Spammé par Net Lead via Assurland

Net Lead fait son entrée dans le Hall of Spam à travers le site Assurland et le prestataire A7 Emailing, qui aura fait « fuiter » une adresse e-mail.

Lire la suite

Capture d'écran du site Advertise Me, tous droits réservés

Advertise Me, fournisseur de FENAREF

Une nouvelle fois le tandem société d'affiliation marketing/spammeur permet l'envoi massif de courriels non sollicités. Une nouvelle fois des acteurs bien connus sont identifiés.

Lire la suite