Le jour où Yahoo a Tumblrisé Flickr

Exciting changes to your Flickr account

Cette nuit, Yahoo! qui avait racheté la start-up en 2005, a poussé auprès de ses utilisateurs un e-mail leur annonçant de grands changements sur Flickr. Le 20 mai 2013 (heure américaine) marquera donc un tournant dans la politique tarifaire et fonctionnelle de l'ancienne star du « Web 2.0 ».

Des bouleversements tarifaires...

Jusqu'à présent, Flickr évoluait selon un modèle freemium : une utilisation occasionnelle gratuite avec quelques fonctionnalités activées et beaucoup de limites (bande passante, taille des photos, stockage, etc.) et une offre à $24,95 par an réservée aux professionnels, essentiellement caractérisée par de l'illimité.

There’s no such thing as Flickr Pro today because [with so many people taking photographs] there’s really no such thing as professional photographers anymore. (Marissa Mayer)

Yahoo CEO Marissa Mayer speaks about the company's Flickr redesign at a press conference in Times Square - courtesy www.news.com.au

Très décrié de l'extérieur, le service Flickr « accusait le coup » de la concurrence (gratuite) d'autres services de partage de photos sur le mode social.

Marissa Mayer a donc tranché entre une orientation grand public gratuite et une professionnelle, quitte à se couper de sa base payante (et active) fidèle au service en ne conservant pas la seconde.

« 1 To de stockage gratuit pour tous »

Tout d'abord, tous les comptes gratuits Flickr bénéficient d'1 To de stockage dès maintenant (mais qui a besoin de cet espace disque pour ses photos personnelles ?) contre 200 Mo auparavant puis 1 Go récemment. Toutes les photos (ou vidéos) téléchargées le sont dans leur résolution d'origine (en upload comme en download), alors qu'une taille maximale était fixée pour les comptes gratuits.

La taille maximale d'upload d'une photo est maintenant de 200 Mo (contre 50 Mo pour un compte Pro). Il n'y a plus non plus de limite d'upload mensuelle fixée jusqu'ici à 300 Mo.

Flickr-Pro-Benefits.png

Il est pour l'instant difficile de savoir quels bénéfices jusque-là réservés aux comptes professionnels seront aussi disponibles gratuitement ou disparaîtront avec les nouvelles formules, mais à priori beaucoup si ce n'est tous (à part le stockage illimité bien entendu) seront offerts.

Des options payantes inutiles ?

Flickr propose tout de même deux options payantes dont on a du mal à voir l'utilité :

  • Ad Free qui comme son nom l'indique, n'apporte qu'une seule fonctionnalité : la suppression de publicités (ce que fait très bien et gratuitement un Adblock Plus), le tout pour $49,99 par an. Autant dire que personne ne souscrira à cette « formule ».
  • Doublr : pour une somme exorbitante compte tenu des offres de stockage dans le cloud, Flickr met à votre disposition un total de 2 To de stockage pour $499,99 par an. Là encore, le passage du free au payant est difficilement concevable. Je rappelle au lecteur que l'ancienne gamme Pro offrait un stockage illimité des photos et vidéos pour $24,95 par an.

Les nouvelles offres payantes de Flickr - courtesy mac4ever.com

Conserver les statistiques de visites de son compte sera-t-il suffisant pour justifier le doublement des frais d'inscription sans réelle contrepartie, surtout si on la compare à l'ancienne grille tarifaire ?

Justement, que deviennent les actuels abonnés professionnels ?

Flickr Pro : une espèce en voie de disparition

L'ancienne offre Professionnelle de Flickr Et bien s'ils ont la chance de bénéficier du renouvellement automatique de leur abonnement, ils pourront rester professionnels et profiter des anciennes caractéristiques de l'offre en manifestant leur préférence avant le 20 août 2013 (date à laquelle votre compte Pro sera automatiquement basculé vers un compte gratuit).

Personne ne sait combien sera facturé le renouvellement annuel de l'ancienne offre Pro : $24,95 ou plus ? Ni ce qu'il adviendra des photos qui, lors du passage à une offre gratuite, déborderont du cadre des 1 To gratuits (sachant qu'il faudra alors dépenser $499,99 pour ne pas les perdre...).

La notion de « pro » disparait du site, alors qu'elle permettait d'identifier visuellement un abonné d'un compte gratuit.

...mais aussi graphiques et fonctionnels

Le second bouleversement opéré ce 20 mai, au-delà des dispositions tarifaires, concerne le layout, ou design de Flickr.

Le dernier rollout fonctionnel de Flickr avait introduit un changement majeur dans la présentation des visuels qui, heureusement pour les habitués, pouvait être modifiée grâce à un opt-out via les préférences utilisateur.

Ces changements avaient d'ailleurs quelque peu enterré les Collections (classeurs en français), c'est-à-dire les éléments pouvant contenir plusieurs Sets (les albums) et permettant d'organiser ses photos de manière thématique.

We want to make Flickr awesome again. (Marissa Mayer)

Cette fois-ci, Yahoo! enfonce le clou et généralise la présentation des photos sous la forme de flux d'images de grandes dimensions en quinconce dans une colonne qui occupe maintenant 80% de la largeur du navigateur.

Capture d'écran du nouveau Flickr - courtesy blog.flickr.com

Les photos elles-mêmes prennent tout l'espace disponible et des meta-données essentielles comme les EXIF, la géolocalisation, le descriptif, sont reléguées au second plan quand elles ne sont pas tout simplement inaccessibles. La partie dévolue aux commentaires a elle aussi fondu.

Les photos occupant le plus d'espace possible, les fonctions d'ajout aux favoris, la barre d'options ou de téléchargement ont été déplacées sur celles-ci. La page d'accueil fait la part belle aux visuels et intègre les commentaires laissés sur les clichés en surimpression.

L'accès aux collections (classeurs) n'est plus possible est toujours autant difficile (à moins de passer par les anciennes URL) et parcourir un set (album) est devenu particulièrement pénible tant les pages sont surchargées de grosses vignettes (thumbnails).

Les fonctions de folksonomie sont un peu plus poussées vers la sortie, bien qu'il soit encore possible de tagger les photos.

Le choix des pages à scrolling infini et des larges photos - à la mode depuis que Pinterest en a quelque peu démocratisé l'usage - rend la navigation parfois difficile, souvent lente et provoquera invariablement des ralentissements au sein de votre navigateur surchargé de données.

L'influence de Google+ (ou Google Image) et de Facebook se fait ici clairement sentir. Force est de constater que Yahoo! n'innove toujours pas malgré l'arrivée de Marissa Mayer et ne fait qu'essayer de rattraper maladroitement son retard.

En d'autres mots, on aura cédé à la mode au détriment de la clarté et l'ergonomie exemplaires de l'ancienne version.

Ce changement graphique s'accompagne du lancement d'une nouvelle application Android en plus de la récente app iOS. Le nouveau crédo de Flickr introduit d'ailleurs les notions de mobilité et de partage qui étaient jusque-là peu ou pas exploitées par le service :

Biggr. Spectaculr. Wherevr.

Par contre, rien n'a été fait pour améliorer certains aspects qui laissaient à désirer, comme un outil d'upload Desktop (abandonné), l'Organizer qui mériterait d'être dépoussiéré et optimisé du point de vue Javascript, ou encore les bugs de la géolocalisation (la Russie n'existant pas sur Flickr).

Certes, la majorité des utilisateurs occasionnels s'habituera sans doute très facilement à ces changements esthétiques et se félicitera des 1 To d'espace disque, mais les abonnés qui percevaient Flickr avant tout comme un outil de stockage, d'échange et de classement de leurs photos seront poussés vers la sortie, tout du moins sur le plan financier.

Et nombreux sont ceux qui s'en plaignent déjà...

Adieu Flickr, bonjour Tumblr ?

Yahoo! fait donc le choix de rajeunir son service en se coupant de sa base active, professionnelle et surtout payante afin d'attirer plus d'utilisateurs (jeunes) en supprimant les limitations des comptes gratuits, sans doute dans l'espoir de redevenir le lieu de partage numéro 1 de photos et vidéos sur le Web et ainsi de maximiser les revenus publicitaires...

Ou bien est-ce la première étape d'une éventuelle fusion à terme avec avec Tubmlr ? Car comme le dit encore Marissa à qui je laisse le mot de la fin :

[That there are] obvious synergies between Flickr and Tumblr.

(Citations extraites de l'article de GigaOM)

Mise à jour : Flickr a procédé à la mis à jour sa FAQ afin de répondre aux nombreuses interrogations des utilisateurs Pro. Voici donc le lien vers cette dernière.

D'après le très bon article de PC INpact, le renouvellement de l'ancien abonnement professionnel à $24,95 ne serait valable qu'une fois (donc pour une année supplémentaire avant sa disparition complète).

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Vie privée

Vers plus de protection de nos données

Deux annonces sont tombées coup sur coup qui vont dans le sens d'un renforcement de la protection des données personnelles : la gratuité de la liste rouge signant la fin de Pacitel et un renforcement de la loi Informatique et libertés.

Lire la suite

adblock-plus.jpg

Adblock Plus et les régies publicitaires

Billet-réponse au débat qui a opposé Kai Recke, responsable juridique d'Eyeo, éditeur d'Adblock Plus et Cyril Zimmermann, président d'Hi-Media et à l'article écrit par Frédéric Montagnon, fondateur de Secret Media.

Lire la suite