Améliorer l'e-mail mutualisé chez OVH

OVH et Thunderbird

A l'occasion de la refonte des offres mutualisées chez OVH qui a débuté il y a quelques mois, j'aimerais proposer à OVH quelques améliorations dont certaines sont attendues depuis plusieurs années déjà, voire même annoncées il y a un an par OVH.

Le mutualisé, parent pauvre d'OVH

Combien de fois n'ai-je pas entendu « prends un dédié... prends un VPS ! » lorsque j'exposais mes soucis et mon mécontentements face aux problèmes de stabilité, de flexibilité ou d'absence d'évolution des offres d'hébergement mutualisées chez OVH ?

Je relevais déjà en octobre 2012 certaines incohérences qui n'ont fait que s'accentuer avec la disparition du nom de domaine gratuit lié à l'hébergement mutualisé ainsi que les graves problèmes créés par le filtrage sortant silencieux des e-mails mutualisés.

Enfin, la mise à mort du projet Hosted Email devait finir de me convaincre que « l'hébergeur numéro 1 en Europe » boudait ses clients.

De nouvelles améliorations attendues et des suggestions !

Alors que faudrait-il faire afin de satisfaire les clients d'OVH en matière d'e-mail mutualisé et libre ?

1. Proposer toujours plus d'espace disque

Alors que les offres gratuites, c'est-à-dire financées par la publicité alignent les Go disponibles depuis plusieurs années, celle d'OVH plafonne à 2 Go par compte POP ou IMAP. Pendant que sont offerts gracieusement 25 Go d'espace disque « dans le cloud » comme il est d'usage de dire à travers l'offre hubiC.

OVH se doit dans l'immédiat de rattraper la concurrence et proposer un espace alloué à chaque compte de plus de 2 Go. Dans un souci de simplicité, les paliers actuels devraient disparaitre (ils sont au nombre de 8 : de 25 Mo totalement inutilisable jusqu'à ces fameux 2 Go).

On attend donc d'OVH[1] qu'il propose des comptes allant jusqu'à 10 Go d'espace disque.

Il serait même intéressant de proposer un espace de stockage global pour chaque plan que l'on pourrait découper à notre guise : 5 Go pour tel compte, 15 Go pour l'autre, etc., l'espace disponible étant intégré dans le quota global du site (passé à 100 Go pour l'offre Perso par exemple, un argument purement commercial).

2. Forward ou alias ? Les deux !

Actuellement, OVH ne fait pas la différence entre un alias, c'est-à-dire une autre forme de préfixe pour une adresse e-mail donnée et un forward, qui redirige les e-mails d'un compte interne vers une adresse externe.

En faisant cette différence, OVH permettrait à ses clients de ne plus subir le filtrage sortant d'OVH qui efface de manière silencieuse les e-mails identifiés à tort ou à raison comme étant du spam, sans aucun moyen d'en contrôler le fonctionnement.

3. Webmail auto-hébergé

Il y a quelques mois, OVH a drastiquement réduit le nombre de webmails disponibles en mutualisé. Il n'en reste plus qu'un seul : Roundcube, contre une liste bien plus conséquente il y a quelques mois de cela dont certains relativement légers, comme l'excellent Squirrelmail.

Étant donné que l'installation d'un webmail sur son propre espace peut nécessiter une base de données MySQL, probablement déjà très sollicitée par différents CMS installés sur votre plan, OVH pourrait proposer l'installation personnalisée de webmails sur une base prévue à cet effet sans pour autant occuper la base de données du plan (via une option payante, par exemple). Un certificat SSL serait proposé en option.

A charge pour l'utilisateur d'assurer la mise à jour du client hébergé.

4. Filtrage des messages server-side

Un webmail, c'est bien, mais quoi du plus frustrant d'avoir à (re)créer des filtres afin de classer automatiquement le courrier entrant de ses comptes. Pourtant, il existe une solution côté serveur qu'OVH pourrait proposer à ses clients.

Sieve, c'est son petit nom, est un langage de filtrage de courrier normalisé dans une RFC qui permettrait une meilleure approche de la gestion des filtres en les intégrant non plus à chaque client utilisé (Thunderbird, RoundCube...) mais directement au niveau du compte IMAP (à travers le Manager OVH).

5. Des sauvegardes automatiques

Votre offre vous donne droit à 1000 (sic) comptes POP/IMAP ? Mais à aucune sauvegarde automatisée ? Pourquoi ne pas proposer de dédier quelques-uns de ces comptes au backup de nos précieux e-mails ?

De cette manière, les messages sauvegardés seraient directement accessibles via un client logiciel ou webmail en cas de besoin. Simple et gérable via le Manager d'OVH. Un simple IMAP Copy permettrait de rétablir un compte compromis.

6. Multidomaines pour les e-mails aussi

C'est une fonctionnalité longtemps attendue et annoncée avec les nouvelles offres « Mutu 2014 » qui se fait encore attendre.

Plutôt que d'héberger 1000 e-mails associé à un seul et unique nom de domaine, le multidomaine permettra de rattacher plusieurs noms à une offre d'hébergement (hors MX plans bien entendu).

7. Un véritable filtre antispam et antivirus

Avec l'espace disque, l'absence de filtrage antispam efficace, fiable et au fonctionnement clairement établi (disposer de règles de filtrage, d'une quarantaine, etc.) est le deuxième plus gros point noir chez OVH.

On attend de la société de Roubaix qu'elle propose un service qui se rapprocherait de ce que propose l'excellent Protecmail. Et de ne plus subir de filtrage silencieux de nos e-mails...

8. Le retour du catch-all

Disparu pour cause de spam (sic), le catch-all, c'est-à-dire la possibilité de recevoir les e-mails au préfixe mal formaté sans avoir à créer un alias/forward (sic) est une des fonctions qui manquent aujourd'hui.

9. Une adresse IP dédiée et « propre »

Qui n'a jamais vu ses e-mails OVH bloqués par tel filtre antispam, ISP (Hotmail, Yahoo!, etc.) ? La faute à une mutualisation un peu trop brutale des serveurs d'envoi et des abus commis par d'autres clients qui partagent avec vous l'infrastructure.

OVH devrait proposer en option payante la location d'une adresse IP pour les e-mails (celle-ci pourrait faire aussi partie d'une offre mutualisée dite de confiance) afin de ne plus voir ses e-mails régulièrement black-listés dans les différentes RBL ou FAI.

Ce service proposerait aussi des garanties en matière d'envoi et de réception de courrier électronique.

10. Une offre de routage pour les envois en grand nombre

Pour ceux qui font du routage occasionnellement, quotidiennement ou de masse, OVH se doit de leur proposer de passer « en un clic » à une solution du type Mailjet ou bien de développer une offre équivalente là encore en passant par des IP spécifiques afin de ne pas pénaliser l'e-mail classique.

11. Libérer les listes de diffusion

Le distinguo pro donc mailing-list et hébergement perso donc absence de ce service est totalement subjectif. Il faut donc tout simplement redonner accès aux mailing-lists dès le plan Perso ! :-)

C'est une fonctionnalité très utile dans le cadre d'une association, d'un groupe de joueur, d'une famille élargie, etc.

12. Améliorer la gestion des comptes et alias dans le Manager

Ce n'est un secret pour personne : l'ergonomie et le développement logiciel ne sont pas les points forts d'OVH.

Il est cependant nécessaire d'améliorer la gestion de la création de comptes, d'alias et la présentation de la synthèse d'un nom de domaine (dans le Manager v3) afin de simplifier le travail de l'administrateur.

13. Marier hubiC avec le webmail d'OVH

Enfin, soyons un peu fou ! OVH pourrait proposer d'intégrer hubiC directement aux webmail(s) qu'il propose afin d'avoir le choix entre la pièce jointe directement à l'e-mail ou hébergée « dans le cloud » sur hubiC « en un clic », comme dirait Octave.

Et au passage, retravailler l'add-on pour Thunderbird qui me redemande constamment de m'identifier pour fonctionner. ;-)

Note

[1] Il a été annoncé le 15 avril sur les mailing-lists de l'hébergeur que les anciens comptes passeraient dès la semaine prochaine à 5 Go, les nouveaux étant déjà concernés par cette augmentation de quota.

Guillaume

Author: Guillaume

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Vie privée

Vers plus de protection de nos données

Deux annonces sont tombées coup sur coup qui vont dans le sens d'un renforcement de la protection des données personnelles : la gratuité de la liste rouge signant la fin de Pacitel et un renforcement de la loi Informatique et libertés.

Lire la suite

adblock-plus.jpg

Adblock Plus et les régies publicitaires

Billet-réponse au débat qui a opposé Kai Recke, responsable juridique d'Eyeo, éditeur d'Adblock Plus et Cyril Zimmermann, président d'Hi-Media et à l'article écrit par Frédéric Montagnon, fondateur de Secret Media.

Lire la suite